Des super profits grâce à une pandémie? Inacceptable !

Le COVID-19 se répand rapidement. Personne n’est en sécurité tant que tout le monde n’a pas accès à des vaccins et des traitements sûrs et efficaces. Et cela, à des prix justes et négociés en toute transparence, sans ajouter de pression supplémentaire sur les budgets de sécurité sociale dans les pays.

 

Nous avons tous et toutes droit à la protection. C’est la raison pour laquelle Médecins du Monde soutient la large coalition citoyenne européenne ‘No Profit on Pandemic'. Celle-ci demande à la Commission européenne de tout mettre en œuvre pour que le vaccin contre le Coronavirus soit accessible à tous et toutes.

1 million de signatures sont nécessaires pour présenter cette demande à la Commission européenne.

 

Signez maintenant !

 

L’analyse

 

Accessibilité

En raison de pénuries, 9 personnes sur 10 dans les pays à revenu faible ne seront pas vaccinées cette année, a calculé la People's Vaccine Alliance. En Belgique, une grande partie de la population devra probablement attendre jusqu’à l’été pour pouvoir se faire vacciner.

Comment est-ce possible ?

Malgré des millions d’euros obtenus via des investissements publics et en profitant des recherches académiques, les grandes multinationales pharmaceutiques sont autorisées à breveter les résultats de leurs recherches. Cela leur octroie un monopole sur le développement et la distribution du vaccin. Ce modèle axé sur l’exclusivité empêche la distribution rapide et abordable des vaccins.

 

Politique de prix

Médecins du Monde plaide depuis des années déjà pour plus de transparence. Les multinationales pharmaceutiques refusent de révéler le prix du développement, de la production et de la part de financement public des médicaments et des vaccins. Dans le cas du vaccin anti-COVID-19, on assiste à nouveau à ce manque de transparence : les négociations se tiennent derrière des portes closes et restent secrètes. Même dans ce contexte de pandémie, c’est donc toujours le cas !

Conséquence: l’obtention de brevets et les négociations à huit clos se font selon la "volonté de payer" plutôt que sur les coûts réels de développement et de production. Résultat : des profits excessifs pour l’industrie pharmaceutique et des budgets de santé encore plus sous pression.

 

Signez maintenant !

Nous demandons*

1 — Santé pour tous et toutes

Une entreprise privée ne devrait pas avoir le pouvoir de décider qui a accès à un traitement ou à un vaccin, ni à quel prix. Car cela limite l’accessibilité et augmente les coûts pour les personnes qui en ont besoin.

2 — Transparence maintenant !

Les données sur les coûts de production, le financement public, ainsi que la qualité et la sécurité des vaccins doivent être rendus publics. Les Etats doivent rendre publics les contrats passés avec les multinationales pharmaceutiques.

3 — Argent public, contrôle public

Les citoyen.ne.s contribuent à la recherche et au développement des vaccins et des médicaments. Ce que paient les citoyen.ne.s doit leur revenir. Il est inacceptable que des multinationales pharmaceutiques, qui développent des solutions nécessaires et hautement prioritaires grâce à des fonds publics, puissent engranger des bénéfices excessifs.

4 — Pas de profit sur la pandémie

Les entreprises pharmaceutiques ne peuvent pas profiter de cette pandémie aux dépens de la santé des personnes. La menace collective demande une réponse solidaire, pas une course au profit. Les fonds publics doivent aller de pair avec la garantie que les produits sont disponibles à un prix abordable. Le Big pharma ne peut pas piller la sécurité sociale !

Signez maintenant !

 

*Source : No Profit on Pandemic

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753