Migration

La politique migratoire européenne nuit à la santé. Bien que l’Europe se présente comme le champion des droits humains, elle sape chaque jour ses propres principes le long de ses routes migratoires. Les refoulements illégaux, les accords migratoires répressifs avec des régimes parfois autoritaires, les patrouilles maritimes qui laissent des bateaux de migrant.es chavirer, les policiers qui poussent des femmes et des enfants nu.es dans des rivières glacées : ce ne sont pas des scènes de film à sensation, mais bien les dérives cyniques d’une politique qui dépouille progressivement les gens de toute dignité humaine.

QUE FAISONS-NOUS ?

 

QUE FAISONS-NOUS ?

 

Médecins du Monde est active le long des différentes routes migratoires, du désert du Niger jusqu’au 
Petit Château à Bruxelles. Chaque jour, nos équipes médicales vivent les conséquences de la politique migratoire européenne : des hommes, des femmes 
et des enfants qui quittent leur pays en bonne santé mais se fragilisent en chemin en raison de la violence, des traumatismes, et du manque d’hébergement, de nourriture, de soins de base et d’humanité.

Nos équipes interviennent donc dans des endroits stratégiques de la migration en Europe et ailleurs, offrant une large gamme de soins médicaux et/ou psychologiques. Nos observations, les témoignages et les données que nous recueillons sont utilisés pour informer les décideur.euses politiques, les médias et le grand public sur les réalités d’une politique migratoire basée sur la répression et l’exclusion.

QUI VOYONS-NOUS DANS NOS CONSULTATIONS 

Des personnes fuyant :  

  1. Le changement climatique 
  2. La faim 
  3. Les conflits et les guerres 
  4. La crise économique et la pauvreté extrême 
  5. Les régimes hostiles aux LGBTQIA+ 
  6. Les persécutions politiques 
  7. Les persécutions religieuses 
  8. La violence 
migratie infographic

Nos projets

Nieuws

La journée mondiale des réfugié· es, ce 20 juin 2024, suit de peu les récents résultats des élections en Belgique, en France et dans le reste de l’Europe, qui nous laissent empli·es de crainte, mais aussi de force.
Mercredi 5 juin 2024, Bruxelles - Etat des lieux. Un consortium d'organisations humanitaires et de la société civile (Médecins Sans Frontières, Médecins du Monde, le CIRÉ, Vluchtelingenwerk Vlaanderen, BelRefugees, Caritas International, et le Hub humanitaire) publie un troisième rapport sur la politique de non-accueil des personnes en migration à Bruxelles. Ce document couvre la période d’octobre 2023 à mars 2024:
[Bruxelles, 2 mai] - Le projet de loi sur la politique de retour proactive qui vise à ancrer dans la législation le principe d’un retour volontaire si possible, forcé si nécessaire d’étrangers, dont des demandeurs d’asile appelés à quitter le territoire- a été votée au Parlement ce jeudi 2 mai. Ce projet de loi propose de soumettre les personnes en situation de migration à des examens médicaux éventuellement forcés, mais aussi de formaliser l'interdiction de détenir des enfants. Médecins Sans Frontières et Médecins du Monde sont satisfaites de la décision d'interdire la détention des enfants

 


 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12, CNCD, RE et Donorinfo.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753