10 ans de l'Antenne de soins de La Louvière: "Il ne suffit pas d’avoir une mutuelle pour bénéficier de soins de santé"

Ce jeudi 20 octobre, l'Antenne de soins de Médecins du Monde à La Louvière a 10 ans. Depuis 2012, l’équipe médicale de Médecins du Monde mène des consultations médicales gratuites pour les personnes les plus vulnérables au sein du Relais santé de La Louvière. En dix ans, le nombre de personnes se rendant à l’Antenne de soins a doublé, et en 2021, près de 300 consultations ont été menées. Une aide médicale essentielle qui favorise l’accès aux soins pour toutes les personnes en situation de précarité.

Créé en 2012 en collaboration avec le Relais Santé du CPAS de La Louvière, l’Antenne de soins, qui mobilise uniquement des infirmiers et médecins volontaires, vise à favoriser l’accès aux soins de santé pour tous. Parmi les patients qui s’y rendent – majoritairement des hommes et plus de la moitié de nationalité belge, quatre patients sur cinq n’ont pas de logement personnel.

Les personnes en situation de précarité se soignent de moins en moins

Benoit Kervyn, référent médical pour Médecins du Monde, explique la nécessité de favoriser cet accès aux soins pour les plus fragiles : « On constate que les personnes qui vivent dans une situation de précarité (sans-abris, migrants, personnes au chômage, etc.) se soignent de moins en moins. Certaines d’entre elles n’ont même pas de mutuelle. D’une part, les patients en situation de précarité ont plus de difficultés à assurer financièrement certains coûts, comme ceux des médicaments. D’autre part, se rendre chez un médecin implique des démarches administratives (rendez-vous par téléphone, etc.) qui s’avèrent très contraignantes pour un public précarisé».

« De plus, pour avoir accès aux soins, il ne suffit pas d’avoir une mutuelle. Dans notre région, les médecins se font de plus en plus rares, et les personnes plus vulnérables, telles que les personnes sans-abri, ne sont clairement pas les patients prioritaires », commente Lucas Desaedeleer, médecin volontaire pour Médecins du Monde.

"On soigne, on écoute, on réoriente vers des équipes de santé mentale"

Tous les jours, les patients qui se rendent au Relais Santé bénéficient de soins infirmiers et, une fois par semaine, le jeudi, ils peuvent consulter un médecin et une infirmière bénévoles de Médecins du Monde. Ils reçoivent aussi gratuitement des médicaments qu’ils n’ont pas les moyens de financer eux-mêmes et sont accompagnés dans leurs démarches administratives. Enfin, les équipes identifient leurs besoins en termes de santé mentale, et les réfèrent, si nécessaire, vers les équipes mobiles de l’hôpital psychiatrique Saint-Bernard.

Aggravation de la précarité, et de plus en plus de dépendances

Médecins du Monde exprime notamment une inquiétude vis-à-vis de l’aggravation du niveau de précarité et de l’impact sur la santé mentale des patients : « En dix ans, on constate que le niveau de précarité s’est renforcé. L’épidémie covid-19, le confinement, etc., n’ont pas aidé. Et aujourd’hui, la flambée des prix de l’énergie frappe de plein fouet les moins aisés. On constate que de plus en plus de personnes ressentent de l’anxiété, un sentiment d’angoisse et de désespoir », explique Benoit Kervyn.

« Leur dépendance aux substances (alcool, drogue, etc.) a fortement augmenté, ce qui engendre aussi un climat d’insécurité. Nous passons beaucoup de temps à écouter les patients et à recréer, ensemble, un lien souvent brisé avec la société », complète Mégane Cara, infirmière au Relais Santé.

UN temps d'ecoute au Médibus de La Louvière

Pour compléter le dispositif de l’Antenne de soins, Médecins du Monde a mis en place, en 2019, un Médibus, qui se rend à la gare centrale de La Louvière le samedi. Les besoins y sont également grandissants : le nombre de consultations infirmières a triplé en trois ans. En 2021, plus de 400 personnes se sont rendues au Médibus pour bénéficier de soins ou d’un temps d’écoute et de partage.

Possibilités d'interviews avec
- Benoit Kervyn, référent santé pour Médecins du Monde
- Dominique Pestiaux, médecin bénévole engagé avec Médecins du Monde
- Patients 
Contact presse: Elise Cartuyvels: +32 (0)491535493

 

logo campagne

 

Peu importe la personne qui a besoin d’aide, peu importe sa manière d’agir, de vivre ou de penser, « on s’en fout ». Pour Médecins du Monde, la santé passe avant tout.

 

Je fais un don

 

 

1212 AERF

 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12 et de l'AERF.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753