COVID-19: le point sur les activités de Médecins du Monde en Belgique

Chaque jour, Médecins du Monde agit aux côtés des personnes les plus vulnérables de notre société: les personnes sans-abri, les familles qui vivent en rue, et les personnes exclues du système de soins de santé en raison de leur statut. Médecins du Monde a réorganisé ses projets belges de sorte à répondre aux demandes les plus urgentes.

Hub humanitaire

Le Hub humanitaire a restreint certains services mais a renforcé son service médical, assuré dorénavant par Médecins du Monde. Les consultations de premières lignes s’adressent désormais à TOUS les publics dont l’accès aux soins n’est pas couvert dans la situation actuelle, et plus uniquement aux personnes migrantes. 

Les conditions de cet accueil ont été adaptées pour détecter les cas suspects de Covid19.

Des traducteurs sont présents pour les personnes qui ne parlent ni anglais, ni français, ni néerlandais.

Mise à jour du 7 avril 2020

 

(c) kristof vadino
Centres d'hébergement pour personnes sans-abri

Médecins du Monde poursuit ses consultations médicales, pour les personnes sans-abri qui sont en centre d'hébergement. Les personnes dont l'état le nécessite sont hospitalisées ou sont amenées dans les zones d'isolement prévues à cet effet. 

! Nouveau: centre d'hébergement médical pour les personnes sans-abri affaiblies à Anvers

Un nouveau centre d'hébergement médical pour personnes sans-abri affaiblies voit le jour à Anvers. Il s'agit d'une collaboration entre Médecins du Monde, la Ville d'Anvers et le CAW.

Ce centre est accessible 24h/24 pour les personnes sans-abri d'Anvers qui ne sont pas atteintes du Coronavirus et qui sont à la recherche d'un toit, d'un repas, ou de soins médicaux. Ce lieu est doté de 24 chambres. Médecins du Monde y assure la coordination du volet médical en collaboration avec d'autres partenaires.

 

! Nouveau: permanences médicales pour personnes sans-abri à Mons

Médecins du Monde assure des permanences médicales dans un centre d'hébergement de jour et de nuit pour personnes sans-abri, à Mons. Il s'agit d'une collaboration avec le Relais Santé et le Relais Social, qui a vu le jour grâce à un de nos médecins.

Une initiative du même genre est en cours à La Louvière.

(c) kristof vadino
Outreach : équipes mobiles et Médibus dans les lieux publics bruxellois

En temps normal, le Médibus est présent trois fois par semaine à Bruxelles. Cela a désormais été réduit à deux fois par semaine, à la Gare du Midi et à la Gare du Nord.

Nous avons renforcé nos maraudes: les équipes mobiles se déplacent dans les gares, les parcs et les rues de la capitale en distribuant des flyers expliquant comment se protéger du Coronavirus.

Il est très difficile pour les médias grand public d'atteindre les groupes les plus vulnérables de la société. En réalisant des maraudes, nous espérons les sensibiliser au fait qu'elles et ils peuvent empêcher la contamination du virus.

 

Centres de soins à Bruxelles et à Anvers

Les deux centres de soins de Médecins du Monde restent opérationnels mais mettent la priorité sur les soins essentiels. En effet, le référencement aux spécialistes, les consultations psychologiques, ou encore le cabinet dentaire sont momentanément suspendus.

Nos centres de soins restent ouverts pour les personnes qui ne sont pas atteintes du COVID-19 et qui souffrent de maladies chroniques, que ce soit par téléphone ou via un rendez-vous avec un de nos médecins, ainsi que pour les prescriptions (dans ce cas, pas par téléphone).

 

Antennes de soins

Les antennes de soins d'Ostende, Zeebrugge et La Louvière ne sont pas ouvertes, la plupart du temps car les organisations qui les abritent ne sont, elles-mêmes, pas ouvertes.

Notre antenne de soins namuroise est, quant à elle, toujours active mais uniquement accessible sur rendez-vous ou par téléphone.

 

Antennes à la côte: consultations téléphoniques et en présentiel à Zeebruges, Bruges et Ostende.

Médecins du Monde est active depuis des années à la Côte belge et c’est aujourd’hui, face à la pandémie de COVID-19, plus que jamais le cas. De concert avec nos bénévoles, nous nous assurons que les personnes vivant dans des situations très précaires continuent à avoir accès aux soins. Il s’agit de personnes sans-abri, de transmigant.e.s, de travailleurs et travailleuses du sexe, ainsi que de personnes vivant dans une extrême pauvreté.

À Bruges, nous organisons avec le centre de jour t’SAS, issu d’une collaboration entre la ville de Bruges et le CPAS, des permanences téléphoniques pour les personnes sans-abri et vivant dans des conditions précaires, qui n’ont pas accès aux soins de santé.

À Ostende, nous proposons des permanences en présentiel avec nos médecins et infirmier.ère.s. Mais nous restons également joignables pour les consultations téléphoniques.

Enfin, à Zeebruges, nos médecins consultent par téléphone et un.e infirmier.ère accueille une fois par semaine, les patient.e.s à des consultations qui ont lieu à l’église du Pasteur Fernand.

 

Besoin de bénévoles

Etant donné que les personnes de plus de 65 ans constituent un groupe à risque et ne peuvent dès lors plus travailler sur nos projets belges, Médecins du Monde est à la recherche de plusieurs profils médicaux pour compléter nos équipes sur le terrain.

Les personnes intéressées peuvent envoyer un e-mail à engagement@medecinsdumonde.be.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753