COVID-19 : Le point sur nos missions en Afrique

Au cours des mois, le COVID-19 a touché 235 pays et territoires. 

Volontaire africain portant un masque

Ce contexte sanitaire particulier met en péril l’avenir de nombreux pays parmi les plus pauvres de la planète, en particulier les pays à revenu faible et intermédiaire. Cette crise ne met pas seulement à rude épreuve les capacités des systèmes de santé de ces pays.

Son impact se fait aussi sentir au niveau politique, social, environnemental et économique. Les systèmes de santé de ces pays sont souvent très vulnérables et ne sont pas préparés à prendre en charge cet afflux massif de cas.

Plusieurs facteurs aggravent encore la vulnérabilité des pays à revenu faible et intermédiaire face au COVID-19 :

  • De nombreuses morbidités préexistantes au sein de la population (malnutrition, VIH/sida, tuberculose, autres maladies endémiques) 
  • La surpopulation urbaine et l’absence d’abris et d’installations sanitaires appropriés  
  • Un risque accru dans les contextes de conflit ou de crise, à l’origine d’afflux de personnes déplacées et réfugiées   
  • Des systèmes de santé non préparés et sous-financés, incapables de prendre en charge un très grand nombre de cas 
  • Une situation économique précaire et l’endettement 
  • La grande taille des ménages

Les facteurs de vulnérabilité varient beaucoup d’un pays à l’autre et diverses interventions se poursuivront à court et à plus long terme. La situation exigera donc d’adapter les réponses et de les diversifier.

 

Au Niger

À Niamey, Médecins du Monde met en œuvre un programme de sensibilisation par le biais d’une association locale qui vient en aide aux travailleuses domestiques qui n’ont pas accès à l’information et au matériel de protection. À Agadez, l’actuel programme de santé mentale se révèle plus important que jamais, la pandémie de COVID-19 et le confinement ayant considérablement aggravé le stress dont souffrent les migrant.e.s vulnérables. Les équipes ont innové en organisant des consultations privées via Skype, des discussions de groupe avec respect de la distanciation sociale ou encore des conférences téléphoniques.

 

Au Burkina Faso

Nos équipes déploient des cliniques mobiles chargées de distribuer du matériel de protection au personnel de santé et de les former aux mesures de prévention et de lutte contre l’infection (Infection Prevention and Control, IPC). Médecins du Monde s’emploie également à améliorer les protocoles d’hygiène dans les centres de santé encore opérationnels en installant des antennes de tri afin d’identifier et d’isoler les cas considérés comme suspects lors des visites des cliniques mobiles.

 

Au Mali

À Gao et à Menaka, nos collaborateurs ont formé 44 nouveaux agents du secteur public et leur ont fourni du matériel de protection pour qu’ils puissent identifier les cas suspects aux points d’entrée de ces villes.

 

En République Démocratique du Congo

À Kinshasa, Médecins du Monde a réorienté une partie de ses activités afin de pouvoir mettre en place, dans le cadre de son programme de santé sexuelle et reproductive, des mesures IPC dans ses centres de santé (mise en place d’un circuit patients, matériel de protection pour le personnel des centres de santé, recommandations aux équipes sur le COVID-19). Nos équipes ont également lancé un projet pilote pour le dépistage précoce et actif des personnes vulnérables. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 et des efforts visant à diminuer le nombre de cas et de décès dans deux zones de santé de Kinshasa.

 

Crédits photo : Ignacio Marín - Médecins du Monde Espagne

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753