Ebola en RDC, Médecins du Monde a décidé d'étendre son action

Pour faire face à la propagation de l’épidémie Ebola qui a récemment atteint le Sud Kivu, Médecins du Monde a décidé d’étendre son action dans cette province.

L’ONG va y appuyer le Ministère de la santé et les autorités locales à Bukavu et sur l’Ile d’Idwji (qui se situe au milieu du Lac Kivu, entre Goma et Bukavu). Jusqu’à présent nous étions présents en différents endroits du Nord Kivu où l’épidémie était concentrée.

Depuis le début de l’épidémie, il y a un an, on dénombre (au 26 Aout 2019), un total de 2.983 cas dont 1.994 décès. Le taux de mortalité (environ 66%) reste donc encore très élevé.
Nettoyage du matériel

Nos axes d’intervention restent inchangés : 

  • La sensibilisation des communautés afin d’assurer une acceptation optimale. C’est un point très important car il y a une perte de confiance des populations. Or, il est capital que les communautés acceptent les différentes mesures de riposte tel que e.a. : consulter dès les premiers symptômes et accepter l’isolement dans un centre de traitement, la vaccination pour les personnes « contacts », r et les enterrements dignes et sécurisées permettant d’éviter la contamination par le défunt.
  • La prévention et le contrôle d’infection au niveau de 130 structures sanitaires en commençant par 51 structures les plus à risque afin d’assurer une identification précoce des cas suspect Ebola. Il s’agit concrètement, de former le personnel médical de 1e ligne.
  • Enfin, en cas de foyers actifs, le soutien de familles affectés par Ebola et la réintégration de patients guéris dans la famille et la communauté. Nous avons accumulé de l’expérience dans ce domaine grâce à notre travail avec les Survivantes de Violences Sexuelles soignées à l’hôpital Panzi du Docteur Mukwege.

Véritable défi à plusieurs titres

Olivier van Eyll

Olivier van Eyll, desk officer RDC de Médecins du Monde

« Cette riposte est rendue plus compliquée par différents facteurs : plusieurs foyers Ebola sont actifs à l’Est de la RDC (dont certains en zone de conflit), ensuite, il y a un déficit de confiance de la population et enfin, Ebola se rajoute à d’autres problèmes de santé tels que par exemple la rougeole,la malaria ou la malnutrition. Il est donc essentiel de rester mobiliser et de travailler avec les communautés. »

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753