Nouvelles de la ligne de front : 6 mois d’intervention d’urgence en Ukraine

Six mois après l’invasion russe, le système ukrainien de soins de santé vacille sur ses bases : il n’y a plus assez de médecins et de médicaments, les pharmacies sont fermées et dans certaines régions, les services de secours n’arrivent plus jusqu’aux personnes blessées ou malades. Qui plus est, 550 structures de santé ont été la cible d’attaques depuis le début du conflit. Retour sur 6 mois d’aide d’urgence en Ukraine et dans les pays limitrophes.

Avant les événements : dès le premier jour de l’invasion, Médecins du Monde a déployé des interventions d’urgence sur le terrain. Si nous avons pu réagir aussi rapidement, c’est parce que nous étions déjà à l’œuvre dans le pays : depuis 2015 déjà, nous dispensons des soins médicaux et de santé mentale à la population ukrainienne dans le Donbass, une région déjà très pauvre avant la guerre et qui paie aujourd’hui le plus lourd tribut au conflit.

Nos opérations d’urgence en Ukraine se concentrent sur trois piliers :  nous soutenons les centres de santé avec des convois médicaux d’urgence, nous mettons en œuvre des programmes de soutien psychologique et nous envoyons sur le terrain des équipes médicales pour prêter main forte au système de soins de santé. Dix villes bénéficient de nos activités un peu partout dans le pays. Nous venons ainsi en aide aux populations ukrainiennes restées sur place mais aussi aux personnes qui ont fui vers d’autres zones plus sûres du pays.

Outre nos activités en Ukraine, Médecins du Monde a aussi lancé des programmes d’urgence dans les pays limitrophes – la Pologne, la Slovaquie, la Roumanie et la Moldavie. Depuis le début du conflit, près de 7 millions de personnes ont en effet fui l’Ukraine pour se réfugier dans les pays voisins. Elles aussi ont besoin de soins médicaux et d’une aide psychologique. En outre, les structures de soins de santé de ces pays ont le plus grand mal à faire face à cet afflux massif de personnes nécessitant des soins.

carte des besoins humanitaires

 

Pilier 1. Soutien aux établissements de soins de santé par l’envoi de convois médicaux

  • 102 structures ont été soutenues (hôpitaux, centres collectifs)  
  • 808 310 citoyen.ne.s ont pu être aidé.e.s
  • 112 tonnes de médicaments et de matériel médical ont été acheminés sur le terrain
  • 11 « oblasts » ont bénéficié d’un soutien : Donetsk, Tchernihiv, Kiev, Soumy, Kharkiv, Dnipro, Lviv, Tchernivtsi, Zaporijjia, Mykolaïv et Odessa

Au cours de ces 6 derniers mois, nous avons apporté notre soutien à 102 établissements de santé grâce à des convois médicaux. Ceux-ci acheminent aussi bien des médicaments que du matériel médical vers ces structures. Nous avons pu aider ainsi 800 000 personnes au total.

Nos convois médicaux d’urgence transportent des médicaments essentiels (antibiotiques et antidouleurs par exemple) mais aussi des médicaments spécialisés. Au début du mois de septembre, nous avons ainsi organisé (avec le soutien de la délégation néerlandaise de Médecins du Monde) deux grands convois de médicaments et de moyens de prévention pour les personnes vivant avec le VIH. Avant l’invasion russe, il était déjà question d’épidémie de VIH en Ukraine vu le nombre élevé de personnes (250 000) contaminées par ce virus. La guerre a désorganisé la prise en charge des personnes vivant avec le VIH et mis leur vie en danger.

Organiser des convois médicaux reste extrêmement difficile : les routes sont détruites, impraticables ou dangereuses et les chaînes logistiques d’approvisionnement sont perturbées. Nous remercions donc infiniment les chauffeurs de camions qui risquent leur vie en transportant médicaments et matériel médical.

Pilier 2. Soutien psychologique

  • 2 910 personnes ont bénéficié de séances de thérapie individuelle
  • 3 316 personnes ont participé à des séances de thérapie de groupe
  • 438 personnes ont bénéficié de consultations en ligne dans la région de Donetsk et de Louhansk
  • Interventions au titre de ce pilier dans 6 villes (Tchernivtsi, Dnipro, Donetsk, Kharkiv, Kiev, Louhansk)

L’état de santé mentale de la population ukrainienne est des plus préoccupant : des milliers de gens ont été séparés de leur famille, ont perdu leur maison et sont traumatisés par la guerre.

Nos programmes de soutien en santé mentale sont donc absolument essentiels dans ce contexte de guerre.

Dans 6 villes, des équipes de psychologues de Médecins du Monde apportent une assistance psychologique à la population, sous la forme de séances individuelles et de groupe. Nous organisons par ailleurs des ateliers de sensibilisation à Tchernivtsi et Kharkov.

Dans les régions les plus touchées par les affrontements, nous proposons des consultations en ligne, une initiative qui nous permet de venir en aide à des personnes désormais privées d’accès aux soins. Au total, nous avons assuré 438 consultations en ligne au cours des 6 derniers mois.

Pilier 3. Soins de santé de première ligne (soins de santé primaire, santé sexuelle et reproductive et pédiatrie)

4 villes : Tchernivtsi, Kiev, Dnipro, Donetsk

Dans les centres de santé comme dans les cliniques mobiles, notre personnel soignant a fait face à un flux ininterrompu de patient.e.s : au cours des 6 derniers mois, nos médecins ont dispensé des soins médicaux à 4 593 personnes et 562 femmes ont bénéficié de soins de santé sexuelle et reproductive (suivi de grossesse, planification familiale, dépistage).

 

logo campagne

 

Peu importe la personne qui a besoin d’aide, peu importe sa manière d’agir, de vivre ou de penser, « on s’en fout ». Pour Médecins du Monde, la santé passe avant tout.

 

Je fais un don

 

 

1212 AERF

 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12 et de l'AERF.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753