ROME 26/02: WE ACT

Les équipes de Médecins du Monde impliquées dans le programme « WE ACT » en Belgique, France, Italie, Croatie et Bulgarie se sont réunies ce mercredi 26 février à Rome pour la clôture du projet qui vise à combattre les violences basées sur le genre (VBG) au sein de la population migrante.

Au travers d’une publication, ce programme de 18 mois, financé par l’European Union’s Rights, dresse une série de recommandations pour mieux identifier et accompagner les personnes survivant.e.s de violences basées sur le genre. La table ronde organisée à Rome permet aux différent.e.s participant.e.s d’échanger autour des résultats du projet, des leçons apprises et des meilleures pratiques à appliquer dans le cadre de projets d’accueil et d’accompagnement de personnes migrantes.

 

"Un.e patient.e qui ne vous regarde pas dans les yeux, qui ne veut pas être touché.e ou qui arrive aux heures de fermeture, présente des signes qui peuvent suggérer aux prestataires de soins que le.la patient.e a été victime de VBG. Dans ce cas, notre objectif sera de défendre les intérêts de la victime tout en restant à l’écoute de sa demande et en respectant ses limites afin de lui fournir le soutien adéquat qu’il.elle mérite." explique Murielle Coiret, Référante santé- Violences Basées sur le Genre pour Médecins du Monde Belgique et coordinatrice internationale du projet WE ACT.

 

We act ROME
WE ACT

Durant les dix-huit mois de la mise en œuvre du projet grâce au soutien de l'Union Européenne, Médecins du Monde France – au travers d’actions menées en France, Bulgarie et Italie- et Médecins du Monde Belgique – en Belgique et Croatie- ont réalisé diverses activités: sensibilisation de la société européenne à la thématique des VBG au travers de colloques et de conférences ; création de réseaux de coopération entre les différents acteurs et actrices impliqué.e.s dans la lutte contre les VBG ; activités de cartographie des services existants disponibles pour les survivants de VBG femmes et enfants migrant.e.s et réfugié.e.s ; ou encore développement de mécanismes de coordination afin d’améliorer les instruments de lutte contre les VBG existants.

Des formations à destination de professionnel.le.s et de médiateur.trice.s culturel.le.s ont aussi été réalisées à des fins de renforcement des capacités. Des opérations d’outreach ont été menées au travers d’ateliers psycho-sociaux, de sessions d’information et de consultations psychologiques et médicales.

Cette publication vise à partager l’expérience, les leçons, les bonnes pratiques et les recommandations retenues par Médecins du Monde lors de la mise œuvre d’actions de prévention, de détection et de prise en charge.

  • Ce projet est financé par le programme de l’Union Européenne « droits, égalité et citoyenneté (2014-2020) »
  •  Le contenu de la présente publication relève de la seule responsabilité de ses auteurs et ne peut aucunement être considéré comme reflétant le point de vue de l’Union européenne 
European Union

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753