Une journaliste de Flair se rend à Madagascar avec Médecins du Monde

Depuis quelques années, grâce à mon travail de journaliste de voyage j'ai l'occasion de voyager dans différentes parties du monde. J'ai eu l'immense chance de contempler des paysages sans fin, de flâner dans les villes les plus branchées du monde ou encore de découvrir de nouvelles cultures. Oui, j'ai un travail de rêve !

Grâce au magazine Flair, j'ai eu la chance de m'envoler pour Madagascar dans le but de réaliser un reportage humanitaire. Cette fois pas question de passer mes journées à observer des suricates ou d'impressionnant Baobabs ni même de m'étendre sur une plage paradisiaque ! Par contre, j'ai eu l'occasion de me promener dans l'hôpital de la capitale Antananarivo avec une équipe de chirurgiens de Médecins du Monde. J'étais littéralement au coeur des opérations ! 

Je me tenais à côté des chirurgiens alors qu'ils opéraient gratuitement cinquante personnes avec des becs-de-lièvres, des brûlures et des tumeurs. Cette opération que les habitants eux-mêmes n'auraient jamais eu l'occasion de payer est pourtant capitale pour leur bien-être. Elle leurs offre une nouvelle vie en les aidant à être mieux acceptés par leurs semblables et contribue donc à leur réinsertion dans la société.

Cette expérience unique m'a sérieusement éveillée. J'ai particulièrement été émue en ressentant toute l'implication des chirurgiens, anesthésistes et infirmières. Rien que dans leurs regards, les patients montraient beaucoup de reconnaissances envers les bénévoles.

marie monsieur
Une récolte de fond Facebook Pour mes 30 ans

Quelques semaines après mon retour, j'ai fêté mes 30 ans. Après mon voyage, recevoir des cadeaux me semblait soudainement superflu. J'ai déjà été assez choyée, il était temps pour moi de donner à mon tour. J'ai donc décidé de lancer une campagne de collecte de fonds sur Facebook pour Médecins du Monde tout en partageant mon extraordinaire voyage à Madagascar sur mon compte Instagram.

Mon objectif ? Récolter 200€.  Je pensais que ce serait facilement réalisable si tous mes amis et ma famille faisaient un don au lieu de m'offrir un cadeau... Deux semaines plus tard la campagne de collecte de fonds s'est terminée et j'ai récolté 1 406€ ! Je n'aurais jamais osé rêver d'un tel montant. 

Non seulement les amis les plus proches ont participé à ma collecte de fonds mais aussi des amis avec lesquels j'avais perdu contact depuis plusieurs années. Je suis impressionnée de voir le nombre de personnes qui m'ont suivi dans mon mini-projet. 

Une revelation

Le plus mémorable durant mon voyage ce sont les témoignages des patients que nous avons suivi pendant notre mission. Esther, une jeune fille de 19 ans devait vivre avec un palais ouvert jusqu'à l'intervention de Médecins du Monde. Elle vivait à 4 personnes dans une case de 8 mètres carrés. C'était très émouvant de voir comment elle se réjouissait de ne plus devoir répéter chaque phrase pour se faire comprendre. Elle avait également hâte de pouvoir mettre sa honte de côté et s'imaginait pouvoir aller à l'université

Sitreca a également parlé de honte et de l'horrible façon dont il a été victime d'intimidation et d'humiliation pendant des années. Un jour, un petit voisin d'à côté lui a enfoncé du manioc dans la gorge parce qu'il avait l'air différent des autres enfants du village. Il rayonnait enfin de rire en expliquant comment l'opération lui avait permis de gagner en confiance en lui.

Ces conversations et l'engouement de la population pour ces soins gratuits, il y avait de la file d'attente devant l'hôpital dès 4 heure du matin, m'ont fait prendre conscience de la nécessité de projets comme l'Opération Smile. 

enfant avec lèvre ouverte

(c) Marie Monsieur

L'incroyable zèle, la créativité et l'optimisme des chirurgiens sont inépuisable. De manière bénévole, alors qu'ils étaient en congés bien mérités, ils ont opéré pendant cinq jours de plus de douze heures d'affilée pour donner au plus grand nombre de personne une nouvelle vie. Laurence, l'infirmière, me racontait qu'elle rentrait de chaque mission un peu frustrée car elle espérait pouvoir aider davantage de personnes. Incroyable ! 

Grâce à son bouton de collecte de fond, Facebook a mis au point un moyen pratique pour lancer une campagne de charité en cinq minutes. J'ai retiré énormément d'énergie positive de ce projet et il m'a aidé à me retrouver moi-même. Chaque euro récolté a fait battre mon coeur un peu plus fort. En faisant une donation vous contribuez non seulement à créer un monde meilleur mais vous vous changez vous même et grandissez en tant que personne.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753