Belgique

Adobus de Colfontaine : Aborder tous les sujets sans tabou

L'Adobus est un camping-car aménagé en 2 cabinets d'entretien. Une fois par semaine, des professionnel.le.s de la santé vont à la rencontre des élèves, dans la cour de récréation du Lycée Provincial Hornu Colfontaine. Ces rencontres permettent aux jeunes d'aborder tous les sujets sans tabou et en toute confidentialité. Le projet est porté par Médecins du Monde en collaboration avec le Planning Familial La Famille Heureuse de Frameries, l'asbl SAMO L'Accueil de Frameries et le Service Santé de Colfontaine.

 

'Le consentement, qu'est-ce que c'est?', 'C'est quoi l'amour?', 'Comment utiliser un préservatif?'... En plus de l’accès à de l’information fiable et d’une aide adéquate sur leur santé sexuelle et reproductive, les élèves peuvent être reçu.e.s dans l'Adobus, lieu confidentiel afin d'être entendu.e.s et soutenu.e.s sans jugement dans leur combat quotidien qu'est l'adolescence. Les jeunes sont également informé.e.s sur les structures locales auxquelles ils et elles peuvent faire appel. Notons également que les élèves ont accès gratuitement à des tests de grossesse, de la contraception d’urgence, des préservatifs, des protections périodiques et autre matériel d’hygiène.

Atténuer les carences dans l'accompagnement des jeunes

En Belgique francophone, seulement 20% des élèves ont eu accès à au moins une séance d’Evras (Éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle) sur l’ensemble de leur scolarité*. Une sensibilisation à laquelle tous les élèves n’ont par ailleurs pas accès de manière équitable.*

L'objectif de l'Adobus est d'atténuer les carences dans l'accompagnement des jeunes vers une vie affective et sexuelle épanouie. Au cœur de la cour de récréation, il vise à rapprocher les adolescents et adolescentes des services de santé sexuelle, affective et relationnelle.

"Il n'y a pas de centre de planning familial à Colfontaine et pour un adolescent, il n'est pas simple de dire à ses parents 'Je veux aller à Frameries, Saint Ghislain ou Mons pour m'informer sur la contraception ou obtenir des préservatifs' . Il y a aussi une question de moyens, les transports en commun ne sont pas gratuits." explique Nathalie Annez de Taboada, coordinatrice du projet Adobus. "Ce projet nous donne la possibilité d'aller régulièrement à leur rencontre et de créer un lien de confiance essentiel à la confidence. »

Adobus

Renforcer les initiatives existantes

Dans le Hainaut, on observe qu’il y a deux fois plus de bébés mis au monde par des jeunes femmes de moins de 20 ans, en comparaison des chiffres nationaux. La proportion de familles monoparentales y est par ailleurs supérieure à celle de l’échelle nationale (13% contre 9.3%), ce qui implique un risque plus important de pauvreté et d’exclusion sociale (Berra & Massot, 2016).

Nathalie Annez de Taboada: "Dans ce contexte spécifique, l'idée de renforcer les initiatives existantes destinées à accompagner les jeunes filles et garçons dans le commencement de leur vie affective et sexuelle, en allant à leur rencontre, prend tout son sens. L'Adobus doit aussi nous permettre de porter une attention particulière aux jeunes en situation de grande vulnérabilité, victimes de violence ou ayant des problèmes d'addiction par exemple." 

S., 15 ans : « Ce que j’aime c’est que je peux m’informer sur pleins de sujets : la première fois, la contraception, le ressenti amoureux. Je me posais beaucoup de questions, j’étais très stressée. Mais l’équipe m’a rassurée, m’a donné les réponses et ça m’a beaucoup aidée… Quand on a besoin de discuter de trucs plus privés, on va s’isoler avec un membre de l’équipe et c’est hyper rassurant. » 

groupe d'adolescents

 

*Selon la fédération laïque de centres de planning familial (FLCPF), la fédération des centres pluralistes de planning familial (FCPPF) et les associations de parents de l’enseignement officiel (FAPEO)

Depuis septembre 2021, les profesionnels de l'Adobus ont reçu près de 700 visites, en groupe ou individuelles au cours de 21 permanences. L’Adobus est un projet-pilote novateur, déjà source d’inspiration pour d’autres lycées de la région.

 

1212 AERF

 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12 et de l'AERF.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753