Personnes migrantes ou déplacées

Conditions de vie dans le camp Moria 2.0 : pas d'eau, pas d'électricité, des tentes qui ne protègent pas contre les tempêtes, la pluie et l'hiver

Le 8 septembre dernier, l'ancien camp de Moria sur l’île grecque de Lesbos est parti en fumée. Depuis lors, un nouveau camp a été construit sur un ancien champ de tir militaire, à proximité de la mer. Actuellement, 10.000 personnes y vivent dans de très mauvaises conditions.Actuellement, des enfants, des femmes enceintes, des personnes atteintes du COVID-19, des personnes handicapées ainsi que des personnes âgées vivent dans des tentes branlantes, sans accès à l'eau ni à l'électricité. Dès qu'il y a des orages, des pluies ou des rafales de vent, les tentes sont inondées ou s’écroulent. Est-il acceptable que toutes ces personnes passent les fêtes de fin d’année dans de telles circonstances, en pleine crise sanitaire.

medische consultaties dokters van de wereld lesbos
Les conditions dans le camp impactent la santÉ physique et mentale

Médecins du Monde est présente dans le camp et y propose une aide médicale aux 3.000 personnes qui y résident.  Mais la situation y est si mauvaise qu'elle a un impact dévastateur sur la santé mentale et physique de ces personnes : La moitié des personnes vivant dans le camp de Moria 2.0 sont des bébés, des enfants et des femmes. Ils et elles ont besoin d'un logement décent et de soins adaptés. Nous y voyons aussi beaucoup de personnes âgées, de personnes souffrant de maladies chroniques ou de traumatismes psychologiques ainsi que des personnes handicapées. Ils et elles viennent nous voir pour obtenir une aide médicale, mais doivent ensuite patauger dans la boue pour retourner dans leurs tentes qui fuient, sans avoir accès à des installations sanitaires ni à l’électricité. Le mobilier et les installations du camp sont totalement inadéquats et détériorent considérablement la santé mentale et physique de ces milliers de personnes. Si la situation ne s'améliore pas, nous pouvons nous attendre à voir des images inhumaines faire le tour du monde cet hiver.

une aide médicale 7 jours sur 7

Médecins du Monde est sur le terrain 7 jours sur 7 et propose une assistance médicale dans deux zones du camp. Sur place, notre équipe est composée de médecins, de sages-femmes et de gynécologues. Elles et ils vaccinent les enfants et les nouveau-nés et effectuent des analyses en laboratoire ainsi que des analyses sanguines pour les personnes souffrant de maladies telles que le diabète, l'hypertension ou encore les maladies cardiaques. Nous accompagnons également les personnes gravement malades dans les hôpitaux et veillons à ce qu'elles reçoivent les médicaments nécessaires.  Enfin, nous effectuons des dépistages de COVID-19 et distribuons des kits d'hygiène et de protection contre le COVID-19 aux résident.e.s du camp. En un mois et demi, nos équipes ont fourni une assistance médicale à 1.649 personnes et ont distribué 5.000.

Mener des consultations médicales dans de telles circonstances est extrêmement compliqué. De plus, avec l'hiver, le nombre de personnes malades – souffrant tant de maladies mentales que de maladies physiques - ne fera qu'augmenter. Il est par conséquent primordial que les plans visant à améliorer la situation doivent être abordés et mis en œuvre immédiatement. En effet, nous ne pouvons plus attendre, sous peine de voir la situation encore se dégrader, si tant est que cela soit possible.

 

Crédits photo : MdM Greece, Yiannis Yiannakopoulos

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753