Urgences & Crises

L’AIDE MEDICALE DANS L'EST DE L'UKRAINE RISQUE DE S'EFFONDRER

Les soins médicaux dans l'est de l'Ukraine pourraient s'effondrer si le conflit avec la Russie s'aggrave. L'organisation humanitaire Médecins du Monde alerte sur ce point en marge de la visite d'Annalena Baerbock à Kiev.

 

Médecins du Monde appelle la ministre des Affaires étrangères à tout mettre en œuvre pour éviter une escalade. Par ailleurs, Médecins du Monde appelle le gouvernement ukrainien à mieux accompagner les populations dans la région en crise et à renforcer le système de santé local. Toutes les parties doivent également garantir la liberté de mouvement et la sécurité tant de la population civile que du personnel médical et humanitaire.

"Les habitants de la région de l'est de l'Ukraine, touchés par le conflit, vivent dans une situation de crise humanitaire depuis près de huit ans, avec un impact considérable sur leur santé physique et mentale. Si le conflit s'aggrave, il y a un risque d'effondrement des soins médicaux", prévient Michel Genet, Directeur de Médecins du Monde Belgique.

Environ la moitié des établissements de santé dans l'est de l'Ukraine ont déjà été endommagés ou ne sont plus pleinement opérationnels en raison du conflit armé. En raison du manque criant de personnel médical qualifié, le personnel de santé restant est totalement surchargé. La pandémie du Covid n’a qu’a fait aggraver la situation. Les hôpitaux sont insuffisamment équipés, il y notamment un manque d'équipement d'oxygène. La majorité de la population âgée, y compris de nombreux malades chroniques, a des problèmes pour obtenir les médicaments dont elle a besoin - par exemple parce que les patients ne peuvent pas se les payer ou parce qu'il n'y a pas assez de pharmacies à proximité.

Médecins du Monde est active dans la région touchée depuis le début du conflit. La division en zones contrôlées par le gouvernement et non contrôlées a créé de nombreux problèmes d'accès aux services essentiels de santé et autres. Les établissements de santé, par exemple, ne pouvaient plus orienter les patients vers les hôpitaux habituels. La ligne de contact entre les deux zones ne peut être franchie qu'à certains points de passage et à certains moments. Depuis le déclenchement de la pandémie du Covid, une grande partie a été complètement fermée. En conséquence les personnes âgées vivant dans les zones non contrôlées par le gouvernement ne peuvent plus percevoir leurs pensions ukrainiennes. Même le matériel médical ne peut plus être transporté aussi facilement d'un endroit à un autre. Les problèmes d'approvisionnement se reflètent également dans le faible taux de vaccination : seuls 14 % de la population de l'oblast de Donetsk et 12 % de l'oblast de Lougansk sont vaccinés contre le Covid-19 - dans l'ensemble de l'Ukraine, c'est au moins 30 %.

Médecins du Monde renforce le système de santé local par le biais d'unités mobiles qui fournissent des soins de santé de base, des traitements et des conseils en matière de santé sexuelle et reproductive, ainsi que des soins psychologiques et psychosociaux dans les zones mal desservies. Les équipes fournissent également du matériel médical et organisent des formations pour le personnel médical.

 

1212 AERF

 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12 et de l'AERF.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753