Urgences & Crises

Médecins du Monde lance une intervention d’urgence suite aux inondations au Pakistan

Suite aux pluies de mousson d’une intensité exceptionnelle, un tiers du Pakistan est sous l’eau. Médecins du Monde étend ses activités sur place suite à l’ampleur de la catastrophe, et appelle à la mobilisation de la communauté internationale.

Un habitant sur sept affecté par les inondations

« Flash Floods ». Fin août, en 72 heures, des crues subites ont commencé dans le nord du Pakistan, qui était encore épargné des inondations spectaculaires qui affectaient le pays depuis juin. Cette mousson d’une ampleur inédite succède à une période de sécheresse record catastrophique pour les récoltes à venir.

«D’habitude, il y a trois ou quatre cycles de moussons, ici, nous en comptons déjà sept ou huit. L’effet cumulé est totalement dévastateur », constate David Annequin, responsable de la cellule urgence de Médecins du Monde. 

Le bilan est lourd : plus de 1000 personnes ont perdu la vie, et au moins 30 millions de personnes (un habitant sur sept) sont affectées par la situation.

Une aide médicale d’urgence

Présente au Pakistan depuis 1996, Médecins du Monde va réorienter ses activités afin d’apporter une aide médicale d’urgence dans la province de Khyber Pakhtunkhwa. Des cliniques mobiles vont être déployées dans plusieurs districts depuis Peshawar (nord-ouest du pays) afin d’atteindre les populations et personnes déplacées impactées par les inondations: « Nous allons également distribuer des médicaments et appuyer les cliniques et les hôpitaux, afin de les aider à faire face à l’afflux des personnes déplacées qui ont besoin d’aide », ajoute David Annequin.

Cette intervention d’urgence est particulièrement nécessaire dans un contexte où l’aide humanitaire et l’accès aux populations s’avèrent parfois très compliqué - certaines zones étant inaccessibles en raison d’affrontements armés ou de contraintes géographiques (villages en haute montagne coupés des routes principales).

Appel à la communauté internationale

Suite aux inondations mortelles de 2010, le Pakistan doit affronter cette nouvelle catastrophe : « Le bilan risque d’être beaucoup plus lourd, et les populations, affectées sur le long terme », conclut David Annequin. « Les financements obtenus étant insuffisants face à l’ampleur de la situation, nous appelons la communauté internationale à se mobiliser afin d’apporter un soutien financier à l’intervention d’urgence au Pakistan ».

 

1212 AERF

 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12 et de l'AERF.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753