Urgences & Crises

Mozambique : les équipes Médecins du Monde sont sur place, arrivée imminente de notre matériel

Durant la nuit du 14 au 15 mars, le Mozambique a été touché par le cyclone Idai. Selon le gouvernement, il s’agit de la plus grande catastrophe naturelle jamais connue dans le pays. « Les centres de soin sont hors service ou n’existent carrément plus. » Médecins du Monde craint une épidémie de choléra ou de fièvre typhoïde à cause du manque d’eau potable. « À côté de cela, nous devons également être prudents face au risque de malaria dû à la prolifération des moustiques » nous informe Stéphane Heymans, directeur des Opérations de Médecins du Monde.

L’équipe d’urgence de Médecins du Monde composée de médecins, de logisticiens et de pharmaciens est arrivée à Maputo et est en route vers Beira. Un avion de Médecins du Monde décollera demain de Paris avec du matériel. « Ce matériel comprend 10.000 kits de premiers secours (lits, tentes, matériel médical, etc.), un stock de 25 médicaments essentiels (paracétamol, antibiotiques, etc.), des kits contre le choléra, des moustiquaires, des réservoirs d’eau gonflables et des tentes qui peuvent servir d’hôpitaux d’urgence » nous explique Stéphane Heymans, directeur des Opérations de Médecins du Monde.

L’apparition de ce genre de catastrophes naturelles risque d’augmenter dans les années à venir

Une autre équipe de pharmaciens bénévoles de Médecins du Monde s’est greffée à la mission d’aide humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge : « Dans ce genre de situation, l’entraide est cruciale », nous dit Stéphane Heymans. « Nos pharmaciens vont se charger de la coordination de la pharmacie et donc soutenir les travailleurs de la Croix-Rouge ». De plus, Médecins du Monde travaille en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé pour la coordination de l’aide humanitaire.

À ce jour, le nombre de personnes décédées est estimé à 400. Ce nombre pourrait s’élever à 1.000. 110.000 personnes se trouvent actuellement dans des camps. « L’apparition de ce genre de catastrophes naturelles risque d’augmenter dans les années à venir. Ce cyclone est une autre preuve qu’il faut, d’urgence, une loi climat forte », conclut Stéphane Heymans.

Ik doe een gift

Avec 15€

vous offrez 14 kits de première nécessité aux victimes du cyclone
Help Mozambique

Avec 50€

Vous financez un réservoir d’eau potable et vous aidez à éviter la propagation de maladies

Avec 100€

Vous permettez à notre équipe médicale de répondre à l’urgence et d’aider le plus de victimes possible

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753