Burkina Faso
Femmes & Empowerment

Ouagadougou : Un village pour les filles en situation de rue

A côté de ses actions d’urgence dans la rue, l’association Keoogo a construit un village destiné à héberger et prendre en charge des jeunes filles, souvent accompagnées de leurs bébés, sur le plus long terme.

 

Ce lieu de vie temporaire, formé d’un ensemble de cases rondes, est une réponse innovante et unique au Burkina Faso, pour faire face au drame de ces filles mineures livrées à elles-mêmes dans les rues de Ouagadougou. Son nom est évocateur : Beoogo Tienbo, « Espoir pour l’Avenir ».

En effet, les équipe de notre partenaire Keoogo observent une présence croissante de filles mineures, parfois à peine âgées de 14 ans, dans les rues de la capitale.

Elles sont majoritairement originaires des zones rurales, souvent déjà mères, sans papiers et peu alphabétisées. Forcées de mendier ou de se prostituer pour se nourrir, se loger ou se faire soigner, ainsi que leur bébé quand elles en ont un, elles sont rapidement exposées à de multiples formes de violences.

Spacieux et lumineux, le village, situé dans un quartier périphérique de la ville, a été pensé pour répondre aux besoins psycho-sociaux, de formation et d’éducation des filles et de leurs enfants, en leur offrant un cadre adapté. 26 places en hébergement résidentiel sont disponibles, dont 10 places pour les filles provenant du village voisin de Wobr-regré.

Inceste, grossesses non-désirées ou violences familiales, les raisons qui les ont conduites à la rue sont multiples. Ici, elles trouvent une sérénité et un cadre qui leur permet de se projeter dans l’avenir.

Des éducatrices sont les référentes des adolescentes. Elles leur apprennent à s’occuper de leurs enfants et leurs donnent des conseils bienveillants.

enfants en train de jouer

Des formations pour se projeter

 ‘Au village ‘Espoir pour demain’ je vais suivre une formation. En cuisine, en boulangerie, en couture et en jardinage… Cela va beaucoup m’aider à avancer. Grâce à ces formations, je pourrai gagner en autonomie et ce sera positif. A la fin des formations, je serai formée moi-même et je pourrai aussi aider d’autres personnes.’ explique A.

Une école maternelle complète le dispositif du village.

A : ‘J’ai un enfant de 2 ans. Il fréquente l’école maternelle. Il est bien traité, on s’occupe bien de lui. L’équipe éducative de Keoogo s’occupe bien de mon enfant et de moi-même. Ils sont à l’écoute de nos besoins. Comme si c’était nos propres parents.’

Le phénomène des filles en situation de rue, moins visible que celui des garçons est en pleine recrudescence à Ouagadougou. Le dernier recensement national, effectué en 2017, avance un chiffre d’environ 9.300 enfants en situation de rue, dont près de 20 % de filles. Et la situation sécuritaire qui se dégrade dans le pays aggrave encore les choses : la barre des 10.000 aurait été dépassée.

 

1212 AERF

 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12 et de l'AERF.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753