IL VOUS RESTE ENCORE ...

POUR BÉNÉFICIER DE VOTRE RÉDUCTION FISCALE DE 45% 

 

Guerres. Conflits. Inégalités croissantes. Changement climatique.

Le monde est malade.

Ensemble, nous pouvons le soigner.

 

JE FAIS UN DON

Soins dentaires trop chers en Belgique, Des dents d’occasion à prix cassés : une campagne absurde de Médecins du Monde dénonce un système de soins dentaires devenus inabordables

Bruxelles, le 20 mars 2023 – En cette Journée mondiale de la santé bucco-dentaire, Médecins du Monde, qui propose des soins dentaires aux personnes les plus vulnérables à Bruxelles et à Anvers, rappelle que dans notre pays, de plus en plus de personnes reportent leurs soins dentaires ou n’ont tout simplement pas les moyens d’y accéder. Avec Dented, une entreprise fictive qui vend des prothèses dentaires de seconde main, l'ONG a imaginé un scénario absurde où les soins dentaires sont devenus si chers qu’on est tenté de se tourner vers des prothèses d'occasion. Dans le cadre de sa campagne, Médecins du Monde lance donc une pétition pour des soins dentaires plus abordables.

Les chiffres du Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) et de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI) montrent que seulement 54 % des Belges se rendent régulièrement chez un.e dentiste1. Les difficultés financières jouent ici un rôle important : les personnes en situation de précarité ont en effet jusqu’à 70 % de probabilité en plus de ne pas consulter un.e dentiste pendant trois années consécutives.2 Aucun type de soin n'est aussi souvent reporté pour des raisons financières.3

Des soins dentaires de qualité pour tous  

L’accès à des soins de qualité est un droit fondamental, mais une étude récente montre que ce droit est menacé lorsqu'il s'agit de soins dentaires : « Nous nous dirigeons déjà vers un système de soins dentaires à deux vitesses, les soins de qualité étant réservés à ceux et celles qui en ont les moyens », selon Médecins du Monde. En effet, la part du ticket modérateur, c'est-à-dire la partie de la facture qui reste à la charge du patient après l’intervention de la mutuelle, est particulièrement élevée en Belgique. En moyenne, les Belges paient de leur poche 57 % des honoraires du dentiste, contre seulement 20 à 25 % aux Pays-Bas ou en Allemagne1

De plus, beaucoup de soins essentiels et de nombreuses techniques ou matériaux ne sont pas ou insuffisamment pris en charge par l'assurance-maladie. Suleiman Juneidi, dentiste bénévole chez Médecins du Monde : « Le placement de couronnes est entièrement à la charge du patient ou de la patiente, car considéré comme un choix esthétique. Quant aux prothèses amovibles (dentiers), elles sont certes partiellement remboursées après 50 ans. Mais qui opte encore pour cette solution alors que les couronnes constituent une bien meilleure alternative ? Quant aux coûts d’un appareil dentaire, cela peut aller jusqu’à 5 000 euros, le remboursement de la mutuelle étant d’environ 500 euros » 

Plafond d’honoraires 

En Belgique, les soins dentaires ne sont pas seulement inabordables, ils sont aussi inaccessibles. Notre pays est en effet confronté à une pénurie de dentistes conventionné.es.

« Seulement 60 % des dentistes belges pratiquent des honoraires plafonnés. Il est donc de plus en plus difficile de trouver un.e dentiste dispensant ses soins dentaires à un prix abordable, ce qui ne fait qu’aggraver le phénomène de report de soins observé chez les groupes vulnérables.  Il est donc urgent de concevoir une politique qui encourage les dentistes à se conventionner. »

« Le manque de transparence quant aux coûts joue également un rôle dans le report des soins.  Les patient.es ne sont pas suffisamment informé.es du statut conventionné ou non des dentistes, et ce depuis la prise de rendez-vous, les dentistes étant actuellement obligé.es d'afficher leur statut de conventionnement dans leur salle d’attente. De plus, le montant (prévisionnel) de la facture est très souvent inconnu. » déplore Médecins du Monde.

Des dentiers d’occasion ?  

Il y a quelques semaines, Médecins du Monde a épinglé la problématique de l’accessibilité financière aux soins dentaires en lançant Dented, une fausse start-up de vente de prothèses dentaires d’occasion en ligne. « Ce scénario absurde peut susciter l’hilarité chez la plupart d'entre nous, mais pour les personnes vulnérables qui n'ont pas les moyens de s'offrir des soins dentaires de qualité et qui sont privées d'alternatives, l’idée n’est pas si absurde qu’elle en a l’air ».

Pétition

Parallèlement à la campagne Dented, Médecins du Monde lance une pétition pour attirer l'attention sur l’importance de soins dentaires plus abordables pour toutes et tous.

A travers cette pétition, Médecins du Monde demande en particulier :

  • L'élaboration d'une politique visant à inciter les dentistes à se conventionner ;
  • Un meilleur remboursement des soins dentaires ;
  • Une meilleure information, dès la prise de rendez-vous sur le statut, conventionné ou non, des dentistes, ainsi qu’une information plus claire sur les coûts (prévisionnels). 

Lien pétition : https://medecinsdumonde.be/dented-is-fake-petition

Cette campagne a été réalisée avec la gracieuse collaboration de l’agence Becoming.

1KCE. PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTE BELGE – RAPPORT 2019, p. 58

2(Etude : Ongelijk in gezondheid,  CM, 2022)

3Accord_dento_mutualiste_2022_2023.pdf (odonto.be)

 

Contact presse : Muriel Gonçalves 0487 243367

© Olivier Papegnies/Médecins du Monde

 

1212 111111 AERF

 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12, CNCD et de l'AERF.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753