COVID-19: le point sur nos activités à Bruxelles

Dès le début de l’épidémie de COVID-19 en Belgique, Médecins du Monde a renforcé ses activités, les a adaptées et les a augmentées.

Voici un aperçu des dernières activités lancées depuis le début de la semaine passée : ouverture d’un nouveau centre de jour pour les personnes sans-abri, de nouveaux lieux de permanences pour le Médibus, dont le volet médical est renforcé et des permanences médicales organisées en collaboration avec la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés.

Ouverture du centre de jour Jacques Brel

Le 10 avril, un nouveau centre de jour a ouvert ses portes à Bruxelles. Le centre est situé dans une auberge de jeunesse (fermée jusqu’au 1er juillet) et a pu voir le jour grâce au soutien du Gouvernement bruxellois. Médecins du Monde est responsable de la coordination du centre et travaille en collaboration avec plusieurs partenaires de terrain qui gèrent entre autres la distribution de nourriture, un service de douche ou de nettoyage de vêtements.

100 personnes sans-abri se rendent chaque jour au centre pour y prendre un repas, une douche, laver leurs vêtements et surtout se reposer. « Une semaine après l’ouverture, le centre tourne à plein régime », explique Marine Poliart, une des coordinatrices du centre. « En une semaine, nous avons enregistré 572 entrées, avec en moyenne par jour : 120 personnes par jour, 100 repas, 30 siestes et 50 douches. Au total, 20 volontaires se relayent dans le centre. »

Le centre Jacques Brel répond par ailleurs à une série de carences dans l’aide aux personnes sans-abri, causées par l’arrêt des activités de nombreux organisations, depuis l’apparition de l’épidémie de COVID-19.

Plus d'infos

Médibus: 4 permanences par semaine, de nouveau lieux et une équipe médicale renforcée

Depuis des années, le Médibus de Médecins du Monde se déplace dans les rues de Bruxelles, à la rencontre des personnes précarisées. Pour faire face à l’épidémie de COVID-19, son équipe médicale a été renforcée : « En temps normal, une infirmière est présente pour les consultations du bus. Le besoin médical étant plus important en ce moment, 2 ou 3 infirmier.ère.s et un.e médecin font désormais partie de l’équipe de base. Les bénéficiaires peuvent ainsi être mieux suivi.e.s et mieux orienté.e.s dans le cas d’une contamination COVID-19. » explique Maité Montuir, coordinatrice du projet Médibus de Médecins du Monde.

D’habitude, le Médibus s’arrête à la Gare Centrale, du Nord et du Midi. Nous avons temporairement ajouté d’autres lieux à ce circuit. « Depuis le début de la crise sanitaire, les besoins des personnes vivant en rue se sont accrus, qu’il s’agisse de personnes sans-abri ou migrantes. C’est pourquoi nous organisons également des permanences à la Porte de Namur et au Quai des Péniches. Nous allons aussi à la rencontre des personnes, en maraudes, dans certains quartiers, comme autour de la gare du Nord et à Saint-Gilles. Dans le bus et alentours, nous offrons des soins (para)médicaux et faisons de la prévention selon les recommandations COVID-19. »

Le nombre de personnes qui viennent au Médibus varie, mais peut aller jusqu’à 50 par soirée. On les examine systématiquement sur les symptômes COVID-19. Au total, depuis 5 semaines, 651 personnes sont passées par le Médibus. Nous avons examiné près de 100 personnes et mis 4 personnes en confinement, suite à des suspicions de contamination au COVID-19.   

La suite ? Dans les semaines qui viennent, le Médibus se rendra à proximité de squats et d’hôtels hébergeant des personnes sans-abri, pour leur apporter temporairement un soutien médical, paramédical, ainsi que des informations en terme de prévention.

Porte D’Ulysse:  consultations médicales

La Porte d'Ulysse est un centre d’accueil pour personnes migrantes, géré par la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugié.e.s. D’habitude, ils et elles peuvent se rendre au Hub humanitaire où les équipes médicales de Médecins du Monde les reçoivent. Mais étant donné les besoins médicaux  plus importants dans le contexte de crise sanitaire, des équipes médicales ont été installées dans le centre.

Jusqu’au 6 avril, les permanences médicales étaient assurées par Médecins Sans Frontières, mais depuis le 13 avril, Médecins du Monde a pris le relai.

Pour limiter les risques de contagion, une partie des personnes hébergées au centre ont été transférées dans des hôtels. Médecins du Monde y assure également les soins médicaux.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753