Belgique
Personnes migrantes ou déplacées

À Maggie De Block, nouvelle Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration

Six associations ont écrit à la nouvelle Secrétaire d'État à l'Asile & à la Migration

Madame la Ministre,
Chère Madame De Block,

Nous apprenons par voie de presse votre nomination au Secrétariat d’Etat à l’Asile et à la Migration. Nous tenons à vous adresser nos félicitations et espérons pouvoir travailler au plus vite avec vous dans les nouvelles responsabilités qui vous incombent. En ce sens, nous vous interpellons au sujet de la récente décision par votre prédécesseur, Monsieur Théo Francken, et des conséquences qui en ont découlé.

En effet, vous n’êtes pas sans savoir qu’une limite journalière d’accès à l’Office des étrangers a été mise en place depuis le 22 novembre dernier.

Il en résulte que les personnes qui souhaitent introduire une demande d’asile se voient privées de leurs droits, examen du droit à l’asile ou la protection subsidiaire et du droit à l’accueil. Nous avons documenté et informé les autorités que des centaines de personnes — femmes, enfants et hommes — se retrouvaient chaque matin dans le froid face à une porte close. La semaine dernière, un bébé de quelques mois à peine s’est ainsi retrouvé en hypothermie dans la file d’attente devant l’office des étrangers avant d’être pris en charge dans l’urgence.

La semaine dernière, un bébé de quelques mois à peine s’est ainsi retrouvé en hypothermie dans la file d’attente devant l’office des étrangers avant d’être pris en charge dans l’urgence.

Nous n’avons cessé de rappeler les conséquences désastreuses de cette décision en rappelant entre autres la pression que cela mettait sur les acteurs de première ligne. Cette situation est intolérable, indigne et irrespectueuse des valeurs humaines qui nous sont chères.

Nous, signataires, prenons connaissance que vous avez donc décidé d’y remédier au plus vite en annulant la décision prise par l’ex-secrétaire d’état à l’asile et la migration de limiter à 60 par jour le nombre de demandes d’asile.

Néanmoins, nous comprenons également que ceci risque de se faire progressivement et donc au détriment du respect des droits des demandeurs d’asile qui se présenteront à l’Office des Étrangers. En conséquence, nous vous demandons donc, dans le cadre de vos nouvelles compétences, de prendre au plus vite les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs légaux en matière de demande d’asile.

Ceci implique la réouverture des places en centres d’accueil et un renforcement du personnel dans l’ensemble des services concernés.

Dans l’intervalle, nous vous demandons de prendre les dispositions nécessaires pour que chaque demandeur d’asile reçoive au moins une notification faisant état de leur tentative de demande d’asile et ce même en cas d’impossibilité d’y procéder.

Nous réclamons également qu’un accueil d’urgence provisoire soit mis en place dans l’attente d’un accès au réseau d’accueil traditionnel.

Enfin, Madame la Ministre, nous nous tenons à votre entière disposition et vous proposons si vous le souhaitez, une rencontre en vos bureaux afin de renouer le contact entre la société civile d’une part et le Secrétariat d’État à l’Asile et à la Migration, d’autre part.

Dans l’attente de voir des solutions respectueuses des droits humains mises en œuvre par votre secrétariat, nous vous remercions pour l’attention que vous aurez porté à notre courrier et vous exprimons nos respectueuses salutations.

 

Signataires :

Plateforme de Soutien aux Réfugiés

CIRÉ

Médecins du Monde

CNCD 11.11.11

VluchtelingenWerk Vlaanderen

Médecins Sans Frontière

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753