Belgique
Personnes en marge de la société

Médecins du Monde présent et actif à Bruges avec une antenne bénévole depuis 1 an !

Un grand nombre de Belges vivent des situations compliquées, en marge de la société et en dessous du seuil de pauvreté. C’est sur la santé qu’ils font alors leurs premières économies. Depuis un an, Médecins du Monde fournit des soins médicaux aux habitants de Bruges qui ont du mal à avoir accès à des soins de santé réguliers. Chaque vendredi matin, les personnes les plus vulnérables peuvent consulter sans rendez-vous un médecin ou une infirmière à l’antenne de Médecins du Monde, située dans le centre « 't Sas » à Bruges. Les patients qui viennent en visite sont plutôt de nationalité belge, sans domicile, de sexe masculin et d'âge moyen.

"Dans notre centre « ‘T sas », nous constatons toute une série de problèmes médicaux, tant physiques que psychologiques, chez de nombreux visiteurs", déclare le président de « ‘T Sas », Pablo Annys. « L'accès aux soins médicaux nécessaires ne va pas toujours de soi pour eux en raison de problèmes financiers, du fait qu'ils ne sont pas affiliés à une mutuelle, ou en raison de de problèmes mentaux. À partir de cette observation, nous avons décidé d’organiser une permanence médicale en collaboration avec Médecins du Monde. "

À la fin de 2017, une antenne bénévole de Médecins du Monde a été mise en place dans le centre. Les consultations se déroulent dans un cabinet équipé d’une table de consultation, d’un bureau et d’une petite pharmacie avec des médicaments de base. Six médecins et sept infirmières bénévoles se relaient chaque mois, chacun.e une fois par mois. Une fois que la santé du patient est redevenue stable, les assistants sociaux du CPAS et du centre veillent à résoudre avec eux leurs soucis administratifs dans la mesure du possible. Ils le font, entre autres choses, en familiarisant la personne avec les différents services de santé existants.

Il s’agit  plutôt de Belges en situation de grande pauvreté, qui n’ont plus de mutuelle, plus de soins et donc avec qui le lien aux soins doit être rétabli.

"Les patients que nous voyons à Bruges ont un profil clair", déclare Alexis Andries, directeur des projets flamands pour Médecins du Monde. « 83% des patients sont de nationalité belge, 80% sont des hommes, et l’âge moyen est de 43 ans. Ce qui est frappant, c'est que 78% disent être sans abri. Il s’agit donc plutôt de Belges en situation de grande pauvreté, qui n’ont plus de mutuelle, plus de soins et donc avec qui le lien aux soins doit être rétabli. Les pathologies varient et vont des problèmes dentaires aux problèmes de dépendance, en passant par des maladies chroniques telles que le diabète ou des problèmes de peau. "

En 2019 à ce jour, 16 personnes sont venues avec une question médicale. 12 d'entre elles ont pu consulter efficacement l'infirmière ou le médecin. 4 personnes se sont avérées non éligibles après l'entretien de bienvenue, car elles pouvaient consulter un médecin. « Avec l'aide de Médecins du Monde, le centre se veut un tremplin vers les soins de santé ordinaires. Ensemble, nous nous efforçons de faire adhérer les membres les plus vulnérables à la mutuelle ou à un médecin. Par souci de clarté, nous n’avons donc pas l’intention de créer un circuit alternatif destiné aux personnes qui ont accès à des soins médicaux. » concluent ensemble Pablo Annys et Alexis Andries.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753