Unsung Heroes

Elles s’appellent Rajwa, Sofia, Thérèse, Bettina, Esperance… Ces héroïnes ordinaires, Médecins du Monde et le portraitiste Denis Rouvre les ont rencontrées.

Né de la volonté de témoigner des violences faites aux femmes, le projet photographique Unsung Heroes donne la parole à des femmes du monde entier. Celle qui fuit une zone de conflit, celle qui lutte contre l’ordre social établi, celle qui n’a d’autre choix que de continuer, comme celle qui décide de s’engager.

Unsung Heroes c’est faire entendre l’inaudible. Dénoncer les violences morales, physiques et institutionnelles faites à des millions de femmes. Mais c’est aussi écouter et rencontrer celles qui se battent pour que les droits fondamentaux des femmes soient respectés.

Cet ensemble de témoignages photographique dévoile et révèle des actes de résistance, d’engagements silencieux ou visibles qui poursuivent inlassablement le même but : faire évoluer les consciences, changer une trajectoire tracée d’avance, rétablir des droits fondamentaux bafoués.

Annie Tenga Modi en République Démocratique du Congo
 
[Portrait n° 1]

 

Elle s'appelle Annie et dirige Afia Mama, une association féministe en République démocratique du Congo. Aux côtés de militants comme le prix Nobel de la paix Dr. Denis Mukwege, elle lutte contre les violences sexuelles comme arme de guerre.

 

 

Découvrez son témoignage

 
[Portrait n° 2]

 

Rajwa est originaire de Syrie. Réfugiées, elle vit désormais avec ses enfants au Liban, sans mari.
 
 « Quelles que soient les catastrophes que je subis, on me dit ‘Tu es une femme, tu ne dois pas parler‘. »

 

 

Découvrez son témoignage

Rajwa Mohamad Rahmoun au Liban
Magdalena Simeonova, Bulgarie
 
[Portrait n° 3]

 

Elle s'appelle Magdalena et a grandi dans le ghetto de Nadezhda en Bulgarie. Elle s'est mariée à 14 ans.
 
 « La tradition l’impose mais les gens trouvent ça normal ici. Ils ne voient pas où est le problème. »

 

 

Découvrez son témoignage

 
[Portrait n° 4]

 

Elle s'appelle Diana et vit dans la Valle del Cauca, en Colombie.
 
 « J’ai subi des violences sexuelles de la part des FARC. Ils m’ont gardée dans la montagne pendant 2 jours et m’ont fait toutes sortes de choses. »

 

 

Découvrez son témoignage

Diana Patricia Solís, Colombie
Sanu Nani Magar, Népal
 
[Portrait n° 5]

 

Elle s'appelle Sanu, a 48 ans et vit Dhadingbesi au Népal.
 
 « Je ne suis pas arrivée ici par choix. Il fallait trouver du travail, gagner de l’argent, alors je suis venue ici trier les ordures. »

 

Découvrez son témoignage

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753