IL VOUS RESTE ENCORE ...

POUR BÉNÉFICIER DE VOTRE RÉDUCTION FISCALE DE 45% 

 

Guerres. Conflits. Inégalités croissantes. Changement climatique.

Le monde est malade.

Ensemble, nous pouvons le soigner.

 

JE FAIS UN DON

Rétrospective 2023 de Médecins du Monde en 12 temps forts

Pour Médecins du Monde, l’année 2023 a été marquée par de nombreux évènements : les séismes en Turquie et Syrie, la libération d’Olivier Vandecasteele, le Doc’Riders les 16 et 17 septembre ou encore les 25 ans de l’organisation… Nous vous invitons à découvrir une rétrospective non-exhaustive de 12 moments forts de l’année 2023.

séismes qui ont fait trembler la Turquie et la Syrie
1. Les séismes qui ont fait trembler la Turquie et la Syrie

Dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 février 2023, un séisme de magnitude 7,8 a frappé le sud-est de la Turquie et le nord-est de la Syrie, entraînant alors plus de 2.300 mort.es et faisant plus de 10.000 blessé.es. Le 20 février, les deux pays ont été à nouveau touchés par de violents séismes. Ces événements tragiques ont impacté plus de 15 millions de personnes. Le Consortium 12-12 a alors lancé un appel à la solidarité afin de lever des fonds pour financer les activités de ses membres, dont Médecins du Monde.

2. Adobus : se confier et s’informer en toute confidentialité

Depuis son lancement, plus de 1.200 jeunes sont entré.es en contact avec l’équipe de l’Adobus dans le Hainaut (chiffres à fin 2022). En pratique, l’Adobus se rend une fois par semaine dans la cour de récréation du Lycée Provincial Hornu à Colfontaine (depuis septembre 2021) et dans la cour du Centre Scolaire Don Bosco à Quiévrain (depuis avril 2022). Les élèves peuvent y aborder sans tabou et en toute confidentialité, en groupe ou individuellement, tous les sujets souhaités (le consentement, c’est quoi ? C'est quoi l'amour ? Comment utiliser un préservatif ?), notamment avec des psychologues et des assistantes sociales.

Adobus : se confier et s’informer en toute confidentialité
Crise de l’accueil en Belgique
3. Crise de l’accueil en Belgique

De nombreuses personnes se voient refuser l’enregistrement de leur demande de protection internationale et nier leur droit à l’accueil en Belgique. Ainsi, les personnes en attente sont laissées à la rue, sans possibilité de faire enregistrer leur demande d’asile, sans recevoir l’accueil de FEDASIL auquel elles ont droit, et sans qu’aucune information ne leur soit donnée. Fin avril, 3.171 demandeur.euses d’asile étaient toujours en attente de leur prise en charge par FEDASIL, contrain.tes de survivre à la rue, ou dans des squats très précaires, tandis qu’au même moment, l’Etat belge et FEDASIL étaient eux-mêmes condamnés à maintes reprises par la justice belge, mais aussi européenne pour non-respect du droit à la protection internationale.

 
4. Le centre d’hébergement médicalisé à Anvers

Une nouvelle structure, unique en Belgique, a vu le jour en pleine pandémie du COVID-19 en Flandre : le centre d’hébergement médicalisé à Anvers. Les personnes sans-abri souffrantes peuvent y être hébergées, se reposer, se rétablir et bénéficier de soins pendant une période plus ou moins longue et ce 24h sur 24, 7 jours sur 7. Le centre compte aujourd’hui 24 chambres.

LE CENTRE D’HÉBERGEMENT MÉDICALISÉ À ANVERS
 LA LIBÉRATION D’OLIVIER VANDECASTEELE, ENFIN !
5. La libération d’Olivier Vandecasteele, enfin !

Le 26 mai, Olivier Vandecasteele, travailleur humanitaire engagé et respecté, a été libéré après 455 jours de détention, notamment grâce à une mobilisation citoyenne et associative sans précédent. Notre ancien collègue avait été condamné à 40 ans de prison et à 74 coups de fouet pour de fausses raisons. Olivier avait travaillé dix ans pour Médecins du Monde, en Belgique et à l’étranger, dans des contextes comme l’Afghanistan, le Mali et le Niger.

6. One Health, projet stratégique de Médecins du Monde

Médecins du Monde s’est dotée d’une politique environnementale pour en faire un pilier incontournable dans toutes ses interventions. Nous ne pouvons pas ignorer les bouleversements climatiques et leurs conséquences sur la santé de la population mondiale. Médecins du Monde développe une approche « one health » (une seule santé) dans ses actions : faire le lien entre santé humaine, environnementale et animale est primordial pour comprendre et appréhender les enjeux climatiques sur la santé. Nous conduisons ainsi, notamment avec Vétérinaires sans Frontières, une expérience pilote en République Démocratique du Congo.

 One Health, projet stratégique de Médecins du Monde
Séisme au Maroc, le plus puissant jamais enregistré dans le pays
7. Séisme au Maroc, le plus puissant jamais enregistré dans le pays

Le tremblement de terre qui a touché le Maroc le 9 septembre est le plus puissant à avoir jamais été mesuré dans le pays, de magnitude 7 selon le Centre marocain pour la recherche scientifique et technique. Ce séisme a causé près de 3.000 mort.es et a impacté plus de 300.000 personnes. Présente depuis 2013 dans le pays avec des partenaires locaux, Médecins du Monde a directement aidé ses partenaires à venir en aide aux personnes victimes du séisme.

8. Doc’Riders : 398 cyclistes ont récolté plus de 270.000€ pour Médecins du Monde

Le Doc’Riders, événement phare de Médecins du Monde, lie à la fois un défi sportif intense et un défi solidaire pour soutenir les personnes les plus vulnérables en Belgique et dans le reste du monde. Les 16 et 17 septembre derniers, 398 cyclistes ont roulé 100 ou 200 kilomètres autour de Marche-en-Famenne et ont récolté le montant record de 270.107€ en faveur des projets de Médecins du Monde.

Doc’Riders : 398 cyclistes ont récolté plus de 270.000€ pour Médecins du Monde
LES FEMMES VULNÉRABLES EXCLUES DE L’AVORTEMENT EN BELGIQUE
9. Les femmes vulnérables exclues de l’avortement en Belgique

Alors que les responsables politiques multiplient les prises de position dans les médias sur la nouvelle législation relative à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), Médecins du Monde se bat en coulisses pour le droit de chaque femme à pouvoir avorter sans danger. En Belgique, les femmes les plus précarisées, sans-papiers et sans accès aux soins de santé, ont plus difficilement accès à l’IVG. Pour avorter de manière sécurisée, elles doivent parfois attendre jusqu’à 9 semaines et rencontrer jusqu’à 8 prestataires de soins. Quand elles obtiennent une réponse, elle est parfois négative ou arrive trop tard. Elles doivent alors mener à terme une grossesse non-désirée, parfois liée à des violences sexuelles.

10. Cessez-le-feu à Gaza

Depuis l’attaque du Hamas et la prise de près de 240 otages israéliens, la riposte israélienne plonge la population de la bande de Gaza dans une crise humanitaire sans précédent. Les chiffres des déplacé.es, mort.es ou blessé.es, en grande majorité des femmes et des enfants, sont effroyables. Avec d’autres, nous demandons d’urgence et avec insistance un cessez-le-feu, immédiat et permanent pour faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire, pour protéger les civils, pour libérer tous les otages civils, pour assurer la protection des convois humanitaires, et pour permettre de soigner les nombreuses victimes de cette offensive militaire.

Cessez-le-feu à Gaza
Médecins du Monde fête ses 25 ans
11. Médecins du Monde fête ses 25 ans 

En 2023, Médecins du Monde fêtait ses 25 ans. Cela fait 25 ans que grâce à vous, collègues, volontaires, partenaires, sympatisant.es ou donateurs.rices, nous menons avec acharnement notre combat pour un accès à la santé universel et inconditionnel. Pour notre anniversaire, nous avons donné la parole à 25 collègues, sélectionné 25 photos de nos terrains d’intervention et publié un magazine spécial

12. Le monde est malade, à nous de le soigner

Guerres. Conflits. Inégalités croissantes. Changement climatique. Routes migratoires. Le monde est malade mais, ensemble, nous pouvons le soigner. En décembre 2023, Médecins du Monde lançait la campagne « le monde est malade » pour rappeler que nous nous employons à le soigner en réduisant les inégalités en matière d’accès aux soins en Belgique et à l’international. En Belgique, chaque jour, à travers des projets comme nos centres d’accueil de soins et d’orientation, l’Adobus ou le Médibus, nous veillons avec des centaines de volontaires à ce que les personnes qui vivent en marge de la société bénéficient aussi de soins. Sur les routes migratoires, de Lesbos à Oostende, avec nos équipes composées de médecins, personnel infirmier et psychologues, nous venons en aide à des milliers de personnes en fuite pendant leur pénible périple.

le monde est malade, à nous de le soigner

 

1212 111111 AERF

 

Médecins du Monde est membre du Consortium 12-12, CNCD et de l'AERF.

Contactez-nous

Médecins du Monde

Faites un don : BE26 0000 0000 2929


Rue Botanique 75, 1210 Bruxelles
Tél : +32 (0) 2 225 43 00
info@medecinsdumonde.be

TVA: BE 0460.162.753